L’énergétique des plantes

Comment trouver la “bonne” plante pour la bonne personne? Pourquoi une plante va être efficace pour une personne et pas pour une autre ou même avoir un effet opposé?  La notion de terrain et de constitution de la personne ainsi que l’énergétique de la plante peuvent nous donner de précieuses indications.

L’énergétique des plantes n’est pas quelque chose d’ésotérique, mais se réfère tout simplement à l’énergie des plantes/comment elles vont affecter l’énergie de notre corps: réchauffante, refroidissante, humidifiante, asséchante. On peut aussi observer comment elles vont aider à faire circuler l’énergie dans le corps (vers la périphérie, vers l’extérieur, vers le bas,…)

Cette notion d’énergétique des plantes n’a rien de nouveau, on la retrouve dans des traditions comme la médecine traditionnelle chinoise ou l’Ayurvéda d’Inde. Elle existait aussi dans notre tradition occidentale (théorie des humeurs et tempéraments grecs: coléreux, mélancolique,…), mais on l’a mise de côté pour préférer les explications scientifiques.

Et c’est bien dommage, car connaitre l’énergétique des plantes (et la constitution des personnes) permet d’affiner notre choix de plantes, pour mieux trouver la “bonne” plante, pour la bonne personne.


Je vous donne un exemple concret dans le cas de rhumatismes dans cet article sur l’herboristerie holistique.

Pour vous aider à comprendre, voilà un autre exemple de l’utilité de connaitre sa constitution et l’énergétique des plantes dans le cas de problèmes digestifs:

  • Si vous avez une digestion lente, un manque de feu digestif (constitution kapha en Ayurvéda par exemple), qui peut être aggravée par le froid en hiver ou le manque de mouvement; utiliser des plantes réchauffantes va non seulement activer votre feu digestif + amener du mouvement/de la circulation (mais ça ne remplace tout de même pas la marche ou l’exercice!) – ce qui peut également être bénéfique dans le cas de stagnation.  Vous allez donc préférer des plantes carminatives qui réchauffent (et souvent aromatiques – en général les aromatiques sont réchauffantes mais il y a des exceptions) et qui en plus on effet sur les ballonnements/gaz (dû à la fermentation des aliments lorsqu’il y a stagnation): fenouil, coriandre, cumin,…  ou bien des aromatiques: romarin, sarriette (mon coup de cœur de cette année, un parfum fort et envoûtant), thym, sauge,….     mais vous allez éviter les plantes amères qui sont plutôt refroidissantes (gentiane -très forte et très amère, achillée, racine de pissenlit) ou bien les associer à des aromatiques ou tout simplement prendre des amères aromatiques (que la nature est bien faite!!) telle que la merveilleuse angélique ou encore l’armoise vulgaire (une plante divine sous de nombreux aspects mais c’est pour un autre article!)
  • Pour choisir la bonne plante pour ses troubles digestifs, il est également important d’en trouver la cause, car l non plus on n’utilisera pas les mêmes plantes): est-ce un manque de feu digestif (voir ci-dessus), à de la stagnation (plantes pour aider le foie à faire son travail comme la bardane ou le pissenlit ou encore altératives ou diffusives comme le gingembre), dû au stress (la mélisse, qui est une calmante, digestive et aussi anti-spasmodique pour les crampes provoquées par un repas rapide ou pris en stress), à une allergie alimentaire (plantes vulnéraires comme le calendula ou à mucilage comme la mauve pour apaiser l’irritation des muqueuses


Comme vous le voyez, de nombreux éléments sont à prendre en compte pour savoir la plante qui est adapté à votre constitution particulière

+ cela permet d’affiner notre connaissance de notre corps + en rétablissant un équilibre au niveau de notre constitution, une plante peut agir sur différents problèmes: par exemple en cas de stagnation dans le corps – souvent accompagné de froid et d’humidité – utiliser une plante altérative peut améliorer non seulement des problèmes de digestion, mais aussi de circulation, de peau (toxines non éliminées essaient d’être évacuées par la peau et bloquent les pores par exemple), et même des problèmes d’humeur (pensez au ventre comme 2e cerveau + si je vous dis que de nombreuse plantes pour la digestions sont aussi d’excellentes plantes pour le système nerveux – la nature pense vraiment à tout!).



C’est pour cela que je sus passionnée à partager l’herboristerie holistique, car elle permet d‘appréhender la santé d’une manière globale et d’optimiser vitalité et connaissance de soi.  Mais je m’égare! Voici donc quelques derniers exemples:

On trouve des plantes qui font circuler l’énergie vers la périphérie (le romarin par exemple qui est excellent pour ceux qui ont toujours les pieds et mains froides, mais amène également de la circulation au niveau de la tête – excellent donc pour la mémoire et la clarté mentale), vers le centre du corps (le gingembre frais, idéal pour ramener l’énergie/chaleur douce vers le centre, quand on est glacé jusqu’aux os ou pour des douleurs menstruelles soulagées par la chaleur). On trouve également des plantes asséchantes telles que de nombreuses aromatiques, le curcuma –  ou encore les diurétiques comme l’ortie – qui vont aider à éliminer l’accumulation de fluides (et donc toxines). ou bien encore les humidifiantes à mucilage qui vont apaiser les muqueuses ou articulations irritées/inflammation (la mauve par exemple pour les toux sèches et irritantes).

Bienvenue donc dans le monde magique des plantes médicinales:)

Et si cette approche vous intéresse, jetez un coup d’oeil à la formation qui débute en février 2020:  https://www.rythmesdelaterre.com/formation-2020/

1 réflexion au sujet de “L’énergétique des plantes”

Laisser un commentaire