Eaux florales ou huiles essentielles?

Distillation eaux florales hydrolats bio Tarn Cordes sur ciel

Au sommaire: qu’est ce qu’une eau florale; comment reconnaître une bonne eau florale; Comparaison eaux florales et huiles essentielles (utilisation, impact écologique, qualité)

Que sont les eaux florales ou hydrolats?

Selon à qui on demande, les eaux florales ou hydrolats sont les sous-produits de la distillation d’huiles essentielles ou le but de la distillation:) Certaines sources mentionnent même qu’à une certaine époque les plantes n’étaient pas distillées pour leurs huiles essentielles mais bel et bien pour leurs hydrolats!

Qu’est-ce qu’une bonne eau florale

Une eau florale issue d’une distillation pour une huile essentielle n’aura pas la même qualité que celle distillée dans ce seul but. En effet, pour les huiles essentielles, afin que la teneur en principe actifs soit élevée, il est souvent nécessaire de pré-faner, voir sécher les plantes. Les distillateurs sont à la recherche de molécules ayant une affinité avec les lipides (‘huile/gras).

Pour les hydrolats, on recherchera plutôt les molécules ayant une affinité avec l’eau – même si quelques gouttes d’huiles essentielles peuvent se retrouver dans l’hydrolat – et les distillateurs préféreront donc travailler avec des plantes fraîches.

Le processus de distillation est aussi différent: dans le cas des huiles essentielles, la distillation est plus longue car certaines molécules (les plus lourdes) ne sont extraites qu’après un temps de distillation parfois assez long, et certaines personnes peu scrupuleuses récupéreront une grande partie de « l’hydrolat » (entre guillemets car il s’agira là plus d’eau que d’hydrolat! ce que vous pourrez facilement identifier par une odeur trop légère.)

Au contraire, pour une distillation d’eaux florales, on se limitera en règle générale à distiller 1kg de plantes pour 1l d’eau (cela peut varier selon les espèces de plantes). et puis toute l’attention est donnée à l’hydrolat; c’est comme les gateaux fait avec amour, c’est toujours meilleur:)


Attention, vous trouverez parfois – bien que ce soit de plus en plus rare – des produits appelés eaux florales qui sont simplement quelques gouttes d’huiles essentielles dans de l’eau; ce qui n’est pas très honnête mas aussi dangereux car les huiles essentielles ne sont pas solubles dans l’eau et certaines sont très irritante pour la peau; ces produits peuvent donc être dangereux.

Alors comme pour les légumes, faites confiance aux petits producteurs qui prennent soin de leurs plantes et de leur transformation:)


Eaux florales contre huiles essentielles

Leur utilisation est différente. Voici quelques avantages à l »utilisation des eaux florales et les cas où les huiles essentielles sont plus adaptées.

  • Pour les hydrolats, il n’y a généralement pas de danger (mais des contre-indications existent tout de même) et la plupart peuvent être utilisées par les enfants et les femmes enceintes (mais toujours vérifier avec un praticien de santé). Ils peuvent être utilisés purs, en interne comme en externe, et pour des périodes plus longues (ça va dépendre bien sur de la qualité de l’hydrolat). Ils peuvent être utilisés pour la cuisine, dans le bain et souvent pris en « cure » de 3 semaines pour rééquilibrer différents aspects du corps. + si vous ne voulez pas boire des litres d’infusions de plantes trop fortes/à mauvais goût, c’est une bonne alternative!
  • Les huiles essentielles ne doivent être prises en interne qu’en très petites quantités, toujours diluées (à quelques exceptions près), y compris sur le corps et certaines peuvent être irritantes, autant pour la peau que pour les muqueuses internes. De plus, il n’est pas conseillé de les utiliser de manière prolongée car ce sont des substances très très concentrées (ex: 150kg de lavandin pour 1l d’huile essentielle; 2 tonnes de pétales de roses!!).
  • Attention donc aux huiles essentielles trop bon marché de certaines plantes qui demandent beaucoup de matières premières, elles sont souvent diluées pour pouvoir rester peu chères!)
  • Un avantage écologique: une huile essentielle demande énormément de matières premières: cela peut poser divers problèmes: disparition de certaines espèces dû à des pratiques de cueillettes non respectueuses; problèmes de maladie des plantes dû aux monocultures comme la lavande en Provence; et besoin de grandes surface de cultures.
  • Problème de qualité des huiles essentielles: les distillations industrielles sont souvent trop vite expédiées et trop courtes ce qui résulte à des huiles essentielles incomplètes (les effets des plantes sont souvent dû à une synergie entre leurs différents constituants, pas un seul!)
  • + Faites aussi attention à ne pas trop utiliser des huiles issues de cueillettes sauvage d’espèces en voie de disparition dû à la trop grande gourmandise de nous occidentaux (Encens Oliban, Palo Santo, etc…)

  • Les huiles essentielles sont certes plus puissantes mais doivent être utilisée avec précaution, de manière raisonnée et adaptées aux situations, ainsi que sur une courte durée. Pour une utilisation plus longue, pour quelque chose de chronique, préférez les hydrolats; ainsi que pour le soin de votre peau, surtout si vous avez une peau sensible!
  • Niveau arôme, il n’y a pas de comparaison! Les huiles essentielles gagnent haut la main! Elles sont particulièrement adaptées pour la diffusion et l’assainissement de l’air (ainsi que pour combattre les microbes dans l’air en période hivernale). Leur arôme agit également directement sur notre système limbique, nos centre de la mémoire et des émotions et sont donc particulièrement adapter pour bous accompagner au niveau émotionnel ou pour des états de stress

En conclusion, ni une huile essentielle ni un hydrolat n’est mieux, il s’agit de savoir les utiliser chacun au bon moment!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *